artificial intelligence, robot, ai-2167835.jpg

Ce qui a changé avec l’IA

Nous approchons de la fin d’année, et il est temps de faire un point.

Il est bien connu et je n’invente rien, que les petits porteurs perdent en bourse, c’était plus que vrai avant que les algorithmes soient déployés, pour réguler l’évolution des cours boursiers.

Mais c’est encore plus vrai aujourd’hui.

Mon travail est de protéger mes clients contre ce rouleau compresseur.

Au travers de mes éditos stratégiques hebdomadaires, je dévoile ma stratégie tout en protégeant mes clients notamment en mettant en avant une gestion du risque drastique, mais également en insistant sur le fait qu’ils doivent rester eux mêmes et suivre leur propre vision.

Je ne suis pas du genre, et les exemples sont nombreux, à forcer qui ce soit à acheter absolument un titre.

Nous sommes tous différents et cette différence doit être respectée, mon travail est juste de leur prouver que dans une situation donnée, la probabilité de valorisation de leur capital sera élevée s’ils investissent sur l’actif présenté.

La décision, après, leur appartient.

Comme je le dis si bien dans la dernière vidéo sur youtube, j’ai voulu créer des solutions optimales car je connais l’unique moyen (par l’intermédiaire d’un travail minutieux de plusieurs années et d’auto analyse) d’amener une personne vers le succès en bourse par une méthode ou encore une psychologie qui est différente de la leur.

Je  vois aujourd’hui que j’ai réussi mon pari au travers des différents témoignages sur mon site internet, et c’est le plus grand des honneurs, de recevoir la reconnaissance d’autrui lorsqu’on s’est battu pour lui au détriment de toute forme d’intérêts personnels, le pouvoir ou la notoriété. 

L’année 2023 avait bien commencé comme en 2022 d’ailleurs, le fameux effet Janvier avec son traditionnel bull trap euphorique.

Nous aurons peut être la même chose prochainement, une probabilité que je scrute au travers de mes différentes analyses globales (fondamentales et techniques) et dont mes clients seront rigoureusement avertis à l’avance au travers de mes éditos chaque dimanche.

L’évènement, la crise des banques régionales américaines avec faillites multiples.

On parle sans cesse de la dette, mais nous avons compris une chose, le marché aime les liquidités, l’argent gratuit, la monnaie de singe et les états s’engagent à augmenter toujours plus cette dette, au détriment des travailleurs (comme le disait si bien Madame Laguillier et ce sera la seule anecdote politique de cette newsletter) qui sont spoliés toujours plus sans le moindre rechignement de leur part où si peu… 

Où je veux en venir ?

Et bien c’est très simple, pour avoir une bonne connaissance de l’historique de marché, car vous le savez très bien, j’étais investi bien avant que le trading devienne mon activité principale, ces évènements auraient dû nous entraîner vers une crise systémique avec le big krach que certains institués vous rabâchent depuis des lustres, chaque année, par période, et la fin de l’année est une bonne période pour leurs promesses défectueuses.  

Et d’ailleurs, certains ne l’ont pas caché, c’était bien pire qu’en 2008.

 Comment cela a t’il été évité ?

Et bien, en produisant de la dette, comme d’ailleurs lors de l’épisode Covid et, par l’intermédiaire de l’IA.

Tous les mouvements boursiers sont contrôlés et millimétrés, il n’ y a plus de risques maintenant de faire face à une quelconque défaillance d’un super trader qui va mal réagir, par émotion et qui va obtempérer vers l’opération qui lui semble la plus juste, et par conséquence, dans ce cas de figure, le short massif.

L’émotion a été éliminée, il suffit que les initiés se réunissent autour d’une table et décident de ce qu’il doit advenir au détriment des autres, des suiveurs ou des téméraires !

Tout bénéfique donc.

Au passage, certains formateurs vont vous expliquer que l’émotion peut être totalement éliminée par une solution technique.

C’est totalement inexact, un de mes atouts entre autres et de savoir prendre du recul.

Et je peux vous garantir que j’ai longuement étudié la question.

Vous êtes un être humain et donc forcément vous êtes de temps à autre sujet à l’émotion, ce qui dérange fondamentalement les initiés et ceux qui détiennent le pouvoir..

Il n’y a qu’un seul moyen de contrer l’émotion et cela ne sera pas possible à chaque fois.

Pour cela, vous devez être dans une disposition psychologique particulière, celle d’ailleurs qui fut le cas lors de mon dernier achat.

J’attache beaucoup d’importance à l’émotion qui représente réellement un frein au succès pérenne en bourse et je travaille ardemment chaque dimanche sur ce processus émotionnel, que ce soit au niveau de l’hésitation ou de la peur au travers des éditos stratégiques présentés à mes clients. 

La politique de la réserve fédérale et ses « répercussions » économiques.

Revenons aux conséquences de la Crise Covid qui a obligé les banques centrales à relever les taux d’intérêts.

La pluie et le beau temps étant l’oeuvre de la banque centrale américaine, je vais principalement relater les faits par son intermédiaire.

Tout se passait formidablement bien sur les marchés avant l’apparition du Covid, les médias ont soigneusement relayé que les petits porteurs se ruaient vers la bourse et réalisaient des gains faramineux tout en battant les professionnels..

Rappelez-vous de l’affaire Gamestop..

Un véritable outil de propagande qui a été soigneusement démantelé au travers de nombreux exemples.

La vérité fut bien différente ce fut une année particulièrement noire pour les petits porteurs investis et les gérants, comme d’ailleurs en 2022.

On insistera pas sur le fait que tout fut orchestré de A à Z je l’ai démontré plusieurs fois à l’occasion de mes newsletters de l’époque et mes analyses.

Ce qu’il faut retenir de la Crise Covid est l’ouragan de liquidités qui fut déversé par les banques centrales et notamment par la FeD, un montant jamais égalé dans l’histoire, même lors de l’époque romaine…

Cette opération ne fit qu’aggraver considérablement la situation déjà en cours depuis 2008, c’est à dire la création sans commune mesure de monnaie de singe, un phénomène particulièrement destructeur pour les classes moyennes et l’économie réelle.

La suite fut logiquement la période inflationniste que nous avons connu, comme d’habitude, la propagande d’état vous aura expliqué que c’est à cause de la guerre.. où comme aujourd’hui , les prix demeurent sensiblement élevés alors que les chiffres trafiqués de l’inflation ressortent sensiblement en baisse.

On n’oubliera pas ce que disait l’éminent Winston Churchill :

« Je ne crois aux statistiques que lorsque je les ai moi-même falsifiées ».

La FED a donc monté progressivement ses taux d’intérêts jusqu’à 5.25 / 5.50% pour contrer l’inflation qu’elle a créée avec sa politique favorable aux nantis.

Où en sommes-nous aujourd’hui ?

L’économie américaine se porte plutôt bien en réponse à la hauteur des taux même si depuis peu, on note quelques ralentissements qui se traduise de manière sporadique sur certains résultats d’entreprises.

L’Europe elle, ne change pas son rôle qu’on lui a attribué, celui d’être constamment à la traîne.

Qui a voulu l’Europe et Qui la dirige ?…… 

La récession guette, finalement l’Europe est t’elle le maillon faible des USA qui annonce une récession future chez l’Oncle Sam ?

Là n’est pas la question.

Ce en quoi il faut s’attarder c’est la réaction des marchés suite  à cet état de fait qui est = la FED a réussi à maitriser l’inflation sans provoquer de déliquescence économique majeure.

Rappelez-vous de ce que je vous ai dit plus haut 

« Tous les mouvements boursiers sont contrôlés et millimétrés »

Du pain béni pour les initiés pour disséminer une arme redoutable :

La dissonance cognitive.

Lorsqu’on fait monter les marchés on vous parle d’atterrissage en douceur, ce qui et le cas en ce moment, puis, tout d’un coup, la volte face on vous dit que les taux vont rester élevés longtemps et qu’ils vont peut être encore monter (mon oeil), et le marché baisse, puis, vice versa.

Ne sommes nous pas au courant de ce fait ?

Les taux ne doivent pas rester élevés pour contrer l’inflation et la ramener vers un objectif raisonnable ?

Des taux intérêts pas trop élevés, ce qui est le cas, ne sont pas t’ils une bonne chose pour l’économie en général, quid de la période 2003- 2007 ?  

Vous l’avez compris, la logique économique qui régulait les marchés jusqu’alors n’existe plus.

Il ne subsiste plus que les précieux algorithmes au service des nantis, qui brouille encore plus les pistes. 

Un vrai casse tête et une difficulté supplémentaire pour les petits porteurs

Un frein vers leur réussite à long terme sur les marchés.
 

Dans cette ambiance qui est amené à durer, que va faire le CAC d’ici la fin de l’année et sur le 1er semestre de 2024 ?

Il est presque certain maintenant que la FED ne relèvera plus ses taux d’intérêts tant il y a des signes de décroissance net sur certaines statistiques et sur certains chiffre d’affaire à 9 mois publiés récemment avec pour quelques uns un abaissement de la guidance annuelle.

 On voit que le secteur du luxe commence à être touché à l’image de Richemont ou Burberry.

J’ai une fois de plus  averti mes clients quelques éditos avant que cela soit annoncé.

C’est mon travail d’avoir une bonne lecture du marché, soigneusement dissimulé par les initiés, afin que mes anticipations soient au plus justes.

Malgré cette évidence de statu quo définitif, on continue à vous marteler que c’est encore possible, la stratégie habituelle du un coup blanc, un coup noir afin de semer le doute dans votre esprit et vous faire commettre des erreurs irréparables dans le temps.

Ce sera difficile d’avoir la vision juste pour les petits porteurs non formés ou qui ne bénéficie pas du soutien d’un expert avéré et indépendant, non soumis au diktat du marketing et du réseautage.

Que les indices montent ou baissent, voire sur exactement la même nouvelle, comme  ils savent le faire maintenant, l’investisseur fébrile et isolé ne pourra échapper au fameux cas par cas.

Que cela monte ou baisse il pourra être confronté à un -20% (le nouveau tarif) sur un de ses investissements, et bien pire, si cet investissement a été occasionné sur un mauvais titre. 

Une action préjudiciable qui peut être évitée comme je l’explique et très rapidement sur ma formation et lors de mes coaching stratégiques hebdomadaires.

Je partage ma stratégie chaque dimanche après de mes clients avec une sécurité renforcée.

Je vous donne l’occasion de rejoindre notre communauté avec des prix ultra compétitifs jusqu’au 24 Décembre.

Vous serez ainsi guidés par une méthode qui a fait ses preuves que ce soit au niveau de mes résultats personnels ou encore suite aux témoignages de ceux et celles qui m’ont fait confiance, en page d’accueil du site.

Mes solutions

Ma formation     Formez-vous pour obtenir des gains réguliers

Mes portefeuilles  ➞  Soyez au coeur de ma stratégie

Mes opérations   ➞  Recevez mes opérations de trading en temps réel

Ma formule complète  ➞  Je suis continuellement à vos côtés sur les marchés

Partagez sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut
Aller au contenu principal